L’histoire de l’Europe a été pour le moins tourmentée. Aujourd’hui, nous avons décidé de vous parler d’une période prospère pour une région qui pourtant était en guerre, le règne d’Albert et Isabelle d’Autriche sur les Pays-Bas. Cette période est intimement liée à certaines pièces de monnaies rares que nous allons tenter de vous présenter.

Un mariage entre cousins

Albert d’Autriche est le cinquième fils de l’empereur Maximilien II. Neveu de Philippe II d’Espagne, il grandit à la cour de son oncle. Ce dernier assure son avenir en le faisant nommer cardinal par le pape Grégoire XIII avant de renoncer à cette fonction en 1595. Suite au décès de son frère Ernest, Albert est en effet nommé gouverneur des Pays-Bas.

Philippe II était également le père de la princesse Isabelle. Il voulait pour elle un avenir glorieux. Aussi, il utilisa beaucoup de temps et d’énergie à tenter de la mettre sur le trône d’Angleterre, de France et de Bretagne sans succès.

Finalement, les deux cousins se marient. Albert est âgé de 41 ans et Isabelle de 33 ans, ce qui fait d’eux, pour l’époque, un couple fort âgé. En guise de dot, le couple se voit attribuer la souveraineté des Pays-Bas ainsi que les comtés de Bourgogne et du Charolais. Toutefois, cette donation est accompagnée d’une clause qui rend cette dot à la couronne espagnole si le couple ne donne pas vie à un héritier.

L’archiduchesse Isabelle mettra au monde trois enfants qui mourront tous en bas âge.

Un règne de sages

Après leur mariage en 1598, Albert et Isabelle s’installent donc sur le trône des Pays-Bas. Le territoire est en pleine révolte contre la domination espagnole. Les premières années de leur règne seront difficiles. Il s’agit en effet de réunir les 18 provinces des Pays-Bas et de les unifier contre la menace française et celle de Maurice Nassau. En ce sens, ils signent le traité de Londres en 1604, puis la Trêve de 12 ans en 1609. Par ces moyens, ils ramènent à la fois paix et stabilité économique aux Pays-Bas.

A partir de ce moment-là, la cour accueille de grands artistes tels que Rubens ou Breughel mais aussi des scientifiques et d’autres intellectuels… Jusqu’à la mort d’Albert d’Autriche, en 1621, on peut considérer que c’est une période très faste pour le territoire.

Après la mort de son mari, Isabelle, déjà très pieuse du vivant de celui-ci, revêt la tenue des Clarisses et continue de gouverner les Pays-Bas. Elle occupera cette fonction jusqu’à sa mort en 1633. Après son décès, ce sera le territoire sera remis, comme convenu aux Espagnols.

Une monnaie nouvelle

Lorsque les Grands-Ducs arrivent sur le trône, Ils revoient entièrement le système monétaire en place. Nous nous arrêterons aujourd’hui uniquement aux monnaies d’or. Toutefois, il est à noter que de nombreuses monnaies d’argent, de billon et de cuivre ont également circulé.

Si Louis XIII a donné son nom au Louis d’Or, c’est grâce Albert d’Autriche qui donna leur nom aux Albertins. En fonction des provinces gouvernées, on frappa différentes monnaies. Ainsi, nous pourrons différencier les Albertins de Bruges, du Brabant, de Tournai.

Selon la Revue Belge de Numismatique de 1877, sur base d’un article publié par le général Cocheteux, il y a deux séries de pièces à distinguer.

La série des ducats

La première série a été frappée entre 1598 et 1611. Elle comprend les valeurs suivantes : Double ducat, ducat, double tiers du double ducat ou double albertin, tiers du double ducat ou albertin.

Rapide descriptif de ces pièces :

Double ducat : pièce d’or de 30 mm de diamètre, elle présente les têtes en regard des archiducs couronnés. Les couronnes coupent le cercle intérieur de la légende. Sur le revers de la pièce, on retrouve l’écu des archiducs couronné et entouré du collier de la Toison d’Or.

Ducat : même représentation que le double ducat.

Double albertin : pièce d’or d’un diamètre de 27 mm. Sur le côté face de la pièce, on peut distinguer le grand écusson des archiducs couronné et entouré du collier de la Toison d’Or. Sur le revers, la Croix de Bourgogne, une couronne, le bijou de la Toison d’Or ainsi que la date.

Albertin : En tout point semblable au double albertin mais d’un diamètre de 22 mm.

 

 

La série des souverains

En ce qui concerne la seconde série, elle fut frappée entre 1612 et 1622. Les pièces changent alors radicalement. On parlera alors de doubles souverains, demi-souverains, doubles tiers du souverain et écu d’or (toujours en se limitant aux pièces d’or).

Descriptif des pièces :

Double souverain : d’un diamètre de 40 mm, la pièce présente les archiducs couronnés ; assis sur un trône. L’archiduc porte l’épée tandis que son épouse porte le sceptre. Sur le revers de la pièce, le grand écusson des archiducs, couronné et entouré du collier de la Toison d’Or. Si certaines pièces portent une date, c’est loin d’être le cas de toutes.

Demi-souverain : écu d’Autriche-Bourgogne sur une croix triplement fleuronnée. La branche supérieure est cachée par la couronne qui surmonte l’écu. Sur le revers de la pièce, l’écusson des archiducs couronné ainsi que les monogrammes des archiducs couronnés. La pièce d’or est d’un diamètre de 25 mm.

Double tiers du souverain : d’un diamètre de 24 mm, on y trouve les archiducs debout. Sur le revers de la pièce, l’écu des archiducs couronné et entouré de la Toison d’Or.

L’écu d’or : D’un diamètre de 27 mm, il représente une Croix formée des monogrammes couronnés des archiducs et cantonnée de deux lions et de deux briquets. Sur le revers, grand écusson couronné entre deux briquets également couronnés ainsi que la date.

Ces monnaies d’or, très prisées des collectionneurs ont une valeur marchande très importante. Celle-ci peut aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros en fonction de l’état et de la rareté des pièces présentées.

Découvrez les pièces de monnaie en vente sur Delcampe

Pour plus de renseignements, consultez l’étude de la revue belge de numismatique 

Héloïse

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires

  1. Bonjour, texte détaillé et intéressant ! coté technique bien expliqué, bravo !

  2. Albertin…et moi qui croyais que c’était mon petit frère !!!
    Bien cordialement. A R.

  3. Article très intéressant Merci madou70

  4. Article très instructif qui permet l’acquisition de connaissances minimales en matière d’Histoire et, parallèlement, de la Monnaie… Ce qui n’est pas incompatible avec la cartophilie, la marcophilie etc…. Je puis comprendre la Passion d’autres delcampeurs.
    L’article est concis et bien conçu ; surtout pour les néophytes… Merci !

    Balou34

  5. Bien agréable cette page historique, instructive.