Aujourd’hui station balnéaire parmi les plus en vogue de la planète, Saint-Tropez existe depuis l’Antiquité. Vous rentrez de vacances du sud ? Redécouvrez cette station au travers des cartes postales !

Une histoire de plus de 2000 ans

Saint-Tropez est situé dans le Var et dispose de 12 kilomètres de plage ainsi que d’un port. Cette situation privilégiée sur la Méditerranée a fait de l’endroit un point stratégique depuis des siècles.

Il en est fait mention pour la première fois en 599 avant JC. Le lieu s’appelle alors Athenapolis Massiliensium. Il passe sous domination romaine en 31 avant JC à l’issue de la bataille d’Actium.

Selon la légende, Saint-Tropez devrait son nom à un officier de la cour de l’empereur Néron, un certain Caïus Tropetius. Décapité à pise, le corps de ce dernier aurait navigué jusqu‘à l’actuel Saint-Tropez, qu’on appelait Heraclea-Caccaliera à cette époque.

Saint-Tropez passera ensuite successivement aux mains des Wisigoths, des Bourguignons puis des Sarrasins durant le Moyen-Age. En 976, le village devient la propriété de Guillaume de Provence. Il y fera construire une Tour à l’emplacement de la Tour de Suffren. Saint-Tropez fera désormais partie du domaine de Grimaud.

Différentes familles seront à la tête de Saint-Tropez dont la famille Suffren. Malgré des tentatives de conquêtes turques et espagnoles, le peuple ne se rend pas. C’est sans doute à cette résistence que la cité doit sa devise : « Ad usque Fidelis » qui se traduit par « fidèles jusqu’au bout ! ».

Une autre preuve de sa résistance, Saint-Tropez la montrera lors de la Seconde Guerre mondiale. Première ville provençale libérée en août 1944, Saint-Tropez reçoit la Croix de guerre 1939-1945 avec palme de bronze. Malheureusement, la ville est ruine suite au bombardement dont elle fut victime

Saint-Tropez, station balnéaire glamour

C’est en 1956, grâce à une toute jeune-femme blonde, belle à croquer que Saint-Tropez revient sur le devant de la scène. Brigitte Bardot est en effet à l’affiche de « Et Dieu créa… la femme » dont l’action se situe à Saint-Tropez. Bardot s’installera d’ailleurs sur place à la Madrague encore célèbre aujourd’hui.

D’autres films complèteront la renommée de Saint-Tropez dans les décennies suivantes : la piscine, la série des Gendarmes ou la cage aux folles en font partie.

 

 

 

La station balnéaire a conquis le cœur des artistes et de la Jet Set. Désormais Saint-Tropez est le « place to be » de l’été. Le lieu séduit par ses immenses villas et ses hôtels haut de gamme. La station balnéaire est reconnue internationalement et il n’est pas rare de croiser une célébrité sur la Place des Lices à la belle saison !

Retrouvez les cartes postales de Saint-Tropez en vente sur Delcampe !

Héloïse

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires

  1. En 1944 la ville de St-Tropez n’a pas été détruite par un bombardement. Seul le port, jusqu’à la statue de Suffren, a été dynamité par les allemands, pour que les alliés ne puissent l’utiliser.

  2. En quelques lignes, Héloise a démontré les limites de ma Culture « tropézienne » du point de vue Historique… Je l’en remercie vivement d’autant que j’ai fréquenté ce lieu magique (hors saison, je précise), proche de Marseille. Excellent article dont le seul petit bémol relevé réside dans la destruction non explicitée de Saint-Tropez durant la WW2. Par les alliés, je présume ? Merci pour ce bel article !

    Balou34