Si le nom de George Eastman ne vous évoque rien, sachez que vous lui devez beaucoup ! C’est en effet grâce à lui que vous ramenez chaque année de merveilleux souvenirs de vacances.

carte maximum George Eastman

Eh oui, George Eastman n’est autre que le fondateur de Kodak, l’entreprise qui révolutionna le monde de la photographie.

Des débuts difficiles

George Eastman naît en 1854 dans une famille pauvre. Dès l’âge de 5 ans, il se retrouve orphelin de père. Afin de subvenir à ses besoins, Eastman, adolescent abandonne l’école pour un emploi de coursier.

Le jeune homme est volontaire et suis des cours du soir. C’est ainsi qu’il pourra accéder à un meilleur emploi dans une banque. Grâce à cet emploi, il finance en 1878 un voyage à Saint-Domingue qui va changer sa vie.

La naissance de la photographie amateur

Eastman, séduit par l’île souhaite réorienter sa carrière vers l’immobilier. Son rêve : proposer aux Américains des propriétés à Saint-Domingue. L’idée est bonne mais nécessite une représentation graphique des propriétés. Ainsi, Eastman se lance lui-même dans l’art de la photographie. Dans ce cadre, il se heurte à de nombreuses difficultés : poids du matériel, utilisation de plaques et de produits chimiques… Le jeune homme renonce à son projet immobilier. Pour concentrer ses efforts sur la possibilité pour tous de réaliser des clichés à moindre coût.

Appareil photo Kodak de 1898

Il lui faudra trois ans pour développer une pellicule flexible et trois ans de plus pour voir naître le premier appareil photographique adapté à tous. Cet appareil photo révolutionnaire porte le nom de « 100 vues ». Eastman crée sa société à laquelle il donne le nom de « Kodak » L’amateur qui le possède a la possibilité de prendre 100 photos. Ensuite, il renvoie l’appareil au laboratoire et attend avant de recevoir ses clichés.

Bien qu’il suscite beaucoup d’intérêt, l’appareil coûte très cher. Kodak le vend au prix de 25 dollars ce qui équivaut à plus de 500 € actuels !

 

Brownie de 1908

La démocratisation de la photographie Kodak

Le coût de production et donc de vente sera le nouveau cheval de bataille de George Eastman. Il crée l’appareil Brownie qui permet au particulier de séparer la pellicule de l’appareil et évite donc de renvoyer l’appareil pour le développement des photos. En diminuant certains coûts (notamment en remplaçant certaines parties en bois par du carton), Kodak parvient en 1900, soit 12 ans après la commercialisation du « 100 vues » à proposer un appareil photo au prix de 1$.

A partir de ce moment-là, la photographie devient accessible à tous et la firme vend des millions d’appareils photo et de pellicules à travers le monde.

D’un point de vue Marketing, la marque joue sur cet argument. Pour ce faire, il créent un slogan devenu depuis lors célèbre : « Vous appuyez sur le bouton, on se charge du reste. » C’est en effet l’avènement de l’appareil photo pour tous, permettant des photos de vacances, des enfants… La photographie est à la portée de tous !

En 1932, alors que son entreprise est en plein essor embauchant des milliers d’employés, Eastman, atteint d’une maladie dégénérative, décide de se donner la mort. Il a laissé ce mot : « A mes amis. Mon travail est accompli, pourquoi attendre ? »

De la photographie Kodak au cinéma

Kodak a également eu une influence importante sur les débuts du 7ème art. Dès 1891, Eastman est aux côtés de Thomas Edison et de William Kennedy Laurie Dickson pour fabriquer les pellicules nécessaires à la première caméra de cinéma.

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires

  1. Bonjour à toutes et tous,

    Excellent article que celui consacré à George EASTMAN, très concis mais suffisant, qui, outre la photographie, nous entr’ouvre les portes de la cartophilie, des photographies anciennes que nous pouvons glaner au gré de nos recherches ! Bravo Héloise et son équipe ! Merci aussi….

    Balou34

  2. merci Héloïse!

  3. Bonsoir,
    Merci Héloïse pour ce très interèssant article sur George Eastman.
    Pour la petite histoire, George eut un descendant qui portait le prénom de Benjamin. Ce dernier, né en 1911 a été un athlète de haut niveau. En 1932, il pulvérisa le record mondial du 440yards .La même année, Il termina second du 800 m aux JO de Los Angeles. L’année suivante, il battit le record mondial du 880 yards. Il pris ensuite sa retraite sportive pour fonder la société de produits photographiques en « Eastman-color »..Bien que de nombreux films furent tournés en eastman-color, il échoua dans son objectif à dépasser les produits en Kodak-color. Benjamin Eastman est décédé en 2002.