Le vendredi 13 octobre, les Prix Saint-Michel ont été remis dans le prestigieux cadre de l’Hôtel de Ville de Bruxelles. Ces prix récompensent le travail d’auteurs pour des albums parus au cours de l’année 2016-2017.

Qu’est-ce que le Prix Saint-Michel ?

Le Prix Saint-Michel fut créé par André Leborgne en 1971, ce qui en fait l’un des plus anciens. Sa création précède de trois ans le prix d’Angoulême. Il porte le nom de Saint-Michel en référence à l’archange qui protège Bruxelles. Les prix sont décernés en fonction d’un panel d’une cinquantaine de votants (différents chaque année) issus ou non du monde de la bande dessinée. J’ai eu la chance d’en faire partie pour cette session.

Depuis 2002, le Prix Saint-Michel est géré par l’ASBL 9ème Art. Il fut d’ailleurs orchestré avec talent par son équipe constituée d’Eric Coune, libraire de la célèbre librairie « The Skull » à Saint-Gilles et président de l’association, de Rodolphe d’Udekem d’Accoz, de Jimmy Vanden Hautte, directeur éditorial aux Editions Casterman, de Bruno Graff, directeur éditorial de la maison d’édition du même nom et de Sophie Flamant, auteure et ancienne directrice du Centre Culturel de Woluwé-Saint-Lambert.

Comme chaque année, plusieurs prix ont été remis aux auteurs. Ceux-ci s’étaient tous déplacés afin de les recevoir en mains propres. Ils leur ont été remis par des personnalités politiques bruxelloises. Il faut dire que, de par son ancienneté et les brillants auteurs qui en ont déjà obtenus, les Prix Saint-Michel font partie des plus prestigieux !

 

Catégorie Avenir :

Philippe Close, Rodoplhe d’Udekem et Gontran Toussaint

Le Prix Saint-Michel de l’Avenir récompense un auteur ayant publié un maximum de deux albums au moment où il le reçoit. C’est l’auteur Gontran Toussaint, un auteur belge de 28 ans, qui l’a reçu pour son album « Reporter ». L’album raconte les aventures d’un journaliste Français envoyé par hasard aux Etats-Unis en 1965 pour couvrir une actualité raciale tendue.

 

Catégorie Humour-Jeunesse :

Nob et Gautier Calomne

Ce Prix Saint-Michel a été remis à Nob pour le tome 3 des aventures de Dad. Nob, de son vrai nom Bruno Chevrier a déjà une belle carrière derrière lui. Connu pour son dessin rond qui plaît beaucoup aux enfants, on lui doit des personnages plein de charme tels que « Mon ami Grompf » ou « Mamette ». En 2015, il lance sa série Dad racontant les aventures d’un comédien au chômage homme au foyer. Il raconte le quotidien d’une famille sur un ton humoristique.

 
 

 Prix de la Presse :

Loisel et Eric Adelbrecht de la radio Bel RTL

Le Prix Saint-Michel de la Presse a été décerné à Régis Loisel pour son album « Mickey Mouse-Café Zombo ». On ne présente plus le célèbre Loisel à qui l’on doit « La Quête de l’oiseau du temps », « Peter Pan » et « Le Grand mort » entre autres succès. Cet auteur allie précision et poésie dans cet album qui ne peut que plaire aux grands enfants que nous sommes.

 
 

Catégorie Meilleur scénario :

Nathalie Sergeef, Rodolphe d’Udekem et Eric Coune

Le Prix Saint-Michel du meilleur scénario a été remis à Nathalie Sergeef pour le second tome de « Hyver 1709 ». La scénariste signe ici un diptyque glacé sur un hiver meurtrier avec une trame historique de fond. Ce dernier est illustré avec talent par Philippe Xavier au splendide style réaliste. Le récit est dense et prenant. On ne peut entamer « Hyver 1709 » sans aller jusqu’au bout de l’histoire !

 

Catégorie Meilleur Dessin :

José Homs

Le Prix Saint-Michel du meilleur dessin a été décerné à José Homs, ce dessinateur espagnol à qui l’on doit « Millénium » avant la création de l’album « Shi » avec Zidrou au scénario. C’est pour cet album qu’il a reçu le prix. Avec un dessin réaliste au niveau des décors et des personnages plein de charme, il a hautement mérité cette récompense pour cette très belle œuvre graphique.

 
 
 

 Catégorie Auteur de Bande Dessinée Néerlandophone :

Nele Sys et Els Ampe

C’est avec beaucoup d’émotion que la jeune Nele Sys a reçu son Prix Saint-Michel pour l’album « Het Wijfje » que l’on pourrait traduire par « l’adolescente ». Dans ce roman graphique de 64 pages, Nele Sys (Neelsi de son nom d’artiste) dépeint avec poésie et humour le passage de la jeune fille à la jeune femme.

 
 
 

Catégorie Meilleur Album :

Caroline Vangoidsenhoven de la Loterie Nationale entourée par Zidrou et Arno Monin

Un autre album ayant Zidrou au scénario avec le dessinateur Arno Monin a reçu le Prix Saint-Michel du meilleur album. Il s’agit du tome 2 de « L’Adoption » qui comme son nom l’indique traite d’un sujet qui ne laisse personne indifférent.

 
 
 

 Grand Prix Saint-Michel :

Caroline Vangoisenhoven entourée de Philippe Berthet et Philippe Close

Le Grand Prix Saint-Michel est le seul qui n’est pas décerné par les votants mais par le comité. Il est attribué à un auteur pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, il a été remis à Philippe Berthet. Ce Français d’origine, actuellement Bruxellois, a dessiné avec talent de nombreux albums dans sa carrière. On citera entre autres la série « Pin-up », « Le Privé d’Hollywood », « Yoni » et sa participation à la série XIII parmi ses plus grands succès.

 
 

La rédaction de Delcampe adresse bien évidemment ses félicitations aux lauréats et remercie l’organisation du Prix Saint-Michel pour ce bel événement que les amateurs de bandes dessinées ne peuvent qu’apprécier.

Envie de découvrir les albums primés ou d’autres titres de ces auteurs ? Découvrez la catégorie Bandes Dessinées sur Delcampe !

 

Héloïse

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>