On ne pouvait pas passer sous silence la sortie du nouveau jeu « Assassin’s Creed Odyssey » dont l’action se déroule entre Sparte et Athènes. Nous avons donc eu envie de vous (re-)présenter cette saga qui ne cesse de faire le bonheur des gamers !

 Assassin’s Creed, l’épopée qui remonte…

C’est en 2004 qu’est lancée l’idée de développer un jeu autour de la société secrète des Assassins. Il aurait dû faire partie la licence « Prince of Persia ». Toutefois, le scénario et le concept du jeu méritait bien sa propre licence. C’est ainsi que fut lancé en novembre 2007 le premier opus d’Assassin’s Creed.

Doté d’une mission originale (assassiner 9 personnes (7 dans la version PC) après avoir débloqué trois villes), le premier jeu Assassin’s Creed bluffe les joueurs par son graphisme splendide et son scénario original.

Lorsqu’Ubisoft développe son concept, la société a en effet pensé à développer son jeu sur trois plateformes. Ainsi, les fans de PlayStation, de Xbox ou simplement de jeux sur PC pourront y avoir accès.

Un scénario original ?

A la fois moyenâgeux et futuriste, le premier Assassin’s Creed présente un concept inédit. La société pharmaceutique Abstergo Industries enlève un jeune homme du nom de Desmond Miles. Celui-ci se retrouve malgré lui confronté à une machine, l’Animus. A cause de cette machine, il doit vivre à travers son aïeul Altaïr, membre de la confrérie des Assassins.

Le voilà donc plongé dans le 12ème siècle en Terre Sainte, confronté aux Templiers. Ceux-ci tentent de tirer les ficelles du monde en récupérant un artefact appelé « la Pomme d’Eden ». En réalisant des missions d’Assassin, Altaïr déjoue leurs plans grâce à sa rapidité, son agilité, sa discrétion et ses capacités incroyables dans le maniement des armes.

Le succès au rendez-vous

En quelques semaines, le jeu est vendu à quelques huit millions d’exemplaires. Un résultat inattendu pour l’éditeur Ubisoft qui se dépêche dès lors de sortir une suite. Assassin’s Creed II plonge le joueur en pleine Renaissance italienne dans les villes de Florence et Venise avec un nouveau héros : Ezio Auditore

A la découverte des personnages historiques

Que ce soit sous les traits d’Altaïr, ou d’Ezio Auditore da Firenze, le joueur aura le plaisir de rencontrer de nombreuses figures historiques de l’époque. Ainsi, il fera la connaissance, selon les opus, de Saladin, Léonard de Vinci ou Rodrigo Borgia…

L’année d’après sort Assassin’s Creed : Brotherhood. Cette suite directe des aventures d’Ezio propose pour la première fois dans la série la possibilité de parties en multijoueurs, Et pour terminer l’épisode Assassin’s Creed Revelation clos la première trilogie des jeux. Celles-ci va jusqu’au bout de l’histoire d’Ezio. Ce sont, encore une fois, des millions de jeux qui sont vendus faisant entrer Assassins’s Creed dans les jeux vidéo de légende.

Assassin’s Creed III et suivants

Plongée tour à tour dans la Révolution Américaine, dans l’univers des pirates, dans celui du Versailles du 18ème siècle ou dans le Londres de la Révolution Industrielle, la série Assassin’s Creed sort de nombreux opus. Ceux-ci ravissent les fans de la série mais sont souvent constellés de bugs car Ubisoft tient à sortir un nouveau jeu chaque année.

En 2016, le premier film Assassin’s Creed sort faisant découvrir l’univers si particulier de ces jeux vidéo à un nouveau public.

Après un voyage dans l’Egypte ancienne dans Assassin’s Creed Origins, c’est cette fois en Grèce Antique qu’Ubisoft entraînera ses joueurs, pour leur plus grand plaisir.

Quand le jeu vidéo devient film ou livre

Il est très courant d’adapter des livres au cinéma. Par contre, ce n’est qu’assez récemment que les scénaristes ont décidé d’y adapter les scénarios de jeux vidéo. Dans le cadre d’Assassin’s Creed, on ajoute d’autres dimensions.

Offert avec le premier Assassin’s Creed, un roman graphique de huit pages offre un prélude au premier jeu, présentant les personnages de Desmond et Altaïr.

Alors que la série de jeu décolle, Ubisoft annonce en 2010 le lancement d’une série de trois comics sur leur univers. Suivront des romans graphiques, mangas mais aussi bandes dessinées françaises.

Dès 2009, Ubisoft octroie à Penguin Books la licence pour la création de romans Assassin’s Creed, basé sur les différents jeux. C’est Oliver Bowden qui reçoit la charge de retranscrire l’univers des jeux vidéo en roman. Ce dernier n’est pas un novice. Auteur et historien Britannique, de son vrai nom Anton Gill, il est déjà l’écrivain d’une trentaine de romans. Il adore placer l’action de ceux-ci dans des contextes historiques anciens. On lui doit à ce jour 10 romans Assassin’s Creed, le dernier datant de 2017.

Bien évidemment, la collection ne s’arrête pas là. Du porte-clés au sweat-shirt en passant par le pendentif, les répliques ou les figurines, Assassin’s Creed permet une collection très variée. Celle-ci ne manquera pas de plaire à tous les gamers !

Cet article vous a intéressé ? Découvrez nos autres articles sur l’univers des jeux vidéo !
A la recherche d’un objet Assassin’s Creed pour compléter votre collection ? Découvrez notre sélection d’objets sur Delcampe !

Héloïse

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.