Eli Moallem collabore régulièrement à la revue Philao de l’Association Internationale des Collectionneurs de Timbres-Poste du Laos (A.I.C.T.P.L.) Il nous présente deux anecdotes intéressantes sur sa collection de timbres du Laos et du Cambodge. Dans ces pays, afin que les timbres présentent leurs dirigeants sous leur meilleur profil, on n'hésite pas à modifier légèrement les visuels...

En travaillant sur mes albums de timbres à la recherche d’informations, je suis tombé sur deux timbres dont les dessins avaient été modifiés intentionnellement, à mon avis du moins, pour des raisons politiques.

Une image découpée dans la collection de timbres du Laos

Le premier est un timbre du Laos à 3500 kip. Il a été émis le 18 juillet 2002 à l’occasion du 25ème anniversaire du traité d’amitié et du 40ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Laos et le Vietnam. Le timbre représente une des photos emblématiques utilisées par le Laos pour illustrer les bonnes relations qu’il entretient avec le Vietnam.

La photo montre la rencontre, en 1966, en pleine guerre du Vietnam, entre Ho Chi Minh et Kaysone Phomvihane. Phomvihane était un personnage important dans la guérilla que le Pathet Lao livrait à l’armée royale. Il fut le leader du Parti Populaire Révolutionnaire Lao de 1955 jusqu’à sa mort, en 1992. Il fut également Premier Ministre de la République Démocratique Populaire Lao jusqu’en 1991, date à laquelle il devint Président de la République jusqu’en 1992.

Quand j’ai retrouvé la photo originale, j’ai réalisé que le timbre ne reproduisait qu’une partie de la photo. En effet, sur cette dernière apparaît une troisième personne, assise à la gauche de Ho Chi Minh. Il s’agit de Pol Pot qui devint plus tard le leader des Khmers Rouges et, à ce titre, fut responsable du massacre d’une foule innombrable de ses compatriotes…

 

Le souverain mis en valeur sur un timbre du Cambodge

Quant au deuxième timbre, il s’agit d’un timbre du Cambodge à 8 riel. Il a été émis le 8 novembre 1968 pour commémorer le 15ème anniversaire de l’indépendance du Cambodge. Il représente le Roi Sihanouk et des soldats cambodgiens traversant une rivière au cours de l’opération Samaki, en 1953. Cette opération était menée contre les troupes Vietminh de Battambang (la jeune personne à gauche de Sihanouk est probablement Lon Nol).

En regardant la photo originale, on peut voir que le soldat, à la droite de Sihanouk, le soutient avec son bras, un détail qui ne figure pas sur le timbre. Je suppose que celui qui a dessiné le timbre a décidé (ou a reçu l’ordre ?) de ne pas être irrespectueux envers le Roi en le représentant soutenu par un soldat au cours d’une opération qu’il dirigeait.

45 ans plus tard, en 2013, le Cambodge a émis un billet de banque à partir de la même photo de l’opération Samaki qui, cette fois, a été reproduite sans modification. Avec les années qui étaient passées, les Cambodgiens voulaient sans doute représenter Sihanouk comme un être humain et non comme un roi tout puissant et glorieux !

La thématique des timbres du Laos et du Cambodge vous intéresse ? Prenez contact avec l’AICTP et son président Philippe Drillien ou découvrez les timbres du Laos et du Cambodge en vente sur Delcampe.

Héloïse

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.