Alain Jacquart et Vincent Beghin de la maison Calves vous donnent quelques « trucs » pour identifier un des faux les plus courants sur le marché français.

Contexte de réalisation des préoblitérés

Nous avons tous vu passer, ces dernières dizaines d’années, des lettres ordinaires affranchies avec des timbres de service, des préoblitérés, etc. Mais il fut un temps où l’administration postale était beaucoup plus pointilleuse concernant l’usage des timbres qu’elle émettait. A cette période, les timbres « préoblitérés d’avance » étaient employés uniquement dans le cadre de l’usage qui leur était dévolu. Ce cadre m’est autre que l’affranchissement en nombre des imprimés. En d’autres termes, JAMAIS on n’en trouve sur des lettres ordinaires. De plus, JAMAIS (ou alors dans le cas rarissime d’une erreur d’un postier) ils n’ont reçu une marque quelconque d’oblitération.

Et les faux ?

En conséquence, si vous voyez proposés à la vente (et le cas se présente souvent) des préoblitérés classiques ou de 1920-22 avec oblitération, fuyez sans vous retourner ! Il s’agit presque à coup sûr de la production d’un faussaire « à la petite semaine » ayant trouvé plus rentable d’effectuer des fausses surcharges sur des types Sage ou des Semeuse oblitérés (puisqu’il s’en trouve des cargaisons sur le marché), que sur des timbres neufs (un peu moins fréquents et plus onéreux).

A noter : il existe, en revanche, de nombreuses fausses surcharges bien réalisées, sur timbres neufs avec ou sans gomme. Seul un examen minutieux au microscope permet de les détecter.

Besoin d’un expert ? n’hésitez pas à contacter la maison Calves à l’adresse contact@timbres-expert.com

Envie de compléter vos collections de timbres ? Découvrez vos trésors sur Delcampe !

Héloïse

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires

  1. bonjour,

    il existe un cas où l’oblitération peur et même doit être apposé sur le timbre préoblitéré :

    en effet en cas de non distribution et de retour à l’envoyeur, le timbre préoblitéré devait être annul » ainsi pour ne pas autoriser une utilisation ultérieure.

    à rechercher uniquement sur courrier avec toutes les marques prouvant le retour à l’envoyeur

    • Normalement lorsqu’un courrier revenait il y avait apposé un cachet  » RETOUR A L’ENVOYEUR ou à L’EXPEDITEUR.. Au verso, le bureau devait apposé le timbre à date rond Dans le cas des timbres préoblitérés le timbre en retour était annulé avec la « griffe horizontale »où était mentionné le nom du bureau de retour. A présent, les expéditeurs, surtout les marchands sur Ebay ou Delcampe, encaissent les frais de port parfois très élevés et affranchissent leur envoi avec des timbres souvent en franc de leur collection et qui ne correspond pas au prix en Euro.Bien souvent aussi avec des timbres démonétisés. Concernant les préos, s’ils n’ont pas de colle ils peuvent être considérés comme des timbres  » ordinaires OBLITERES car ils ont accompli leur travail, celui d’affranchir du courrier et bien souvent décollés et que certains  » indélicats indiquent comme NEUF sans colle. Ce qui est FAUX.Je parle au passé car à présent les facteurs apposent sur les courriers en retour une étiquete où bien souvent il n’y a aucune mention. Désolé d’avoir été si long.
      J’étais facteur pendant 27 ans et chef des facteurs pendant 10 ans.je parle donc en connaissance de cause. Cordialement à tous et Joyeux Noël.

  2. Bonjour,
    Non, rien ne me choque dans l’expression « préoblitéré oblitéré » car, sauf erreur de ma part, le timbre préoblitéré devait réglementairement être annulé par une oblitération en cas de retour à l’envoyeur afin d’empêcher sa réutilisation.
    En effet, l’Administration partait du principe que le destinataire, usuellement un particulier, ne pouvait pas réutiliser le timbre car ne faisant pas d’envois en masse, mais que l’expéditeur, lui, risquait de frauder.
    Très cordialement

  3. Très pertinent et toujours bon à rappeler. Merci

  4. bonjour

    avez vous le N) 14 A de SARRE à la vente

    merci de me dire

    • Bonjour,

      Je n’en ai pas vu en vente pour le moment sur le site. Dans le passé, plusieurs ont été acquis via Delcampe. Je vous encourage donc à vous créer une alerte. Il est fort probable que dans le futur, l’un de ces timbres soit mis en vente. Si vous n’en avez jamais créé, voici le lien qui vous donnera les explications :

      https://www.delcampe.net/fr/help-center/article/205992272-alertes-emails

      je vous souhaite beaucoup de succès dans votre recherche.

      Bien à vous,

      Héloïse

  5. Il y en a souvent vendus via Ebay. Pour ma part, pour avoir ces timbres dont certains sont rarissimes, je les ai achetés neufs (pour quelques euros chaque). Il s’agit de reproductions de bonne qualité sur papier ancien.
    Ce sont les quelques exceptions que je m’accorde avec le 1f Cérès vermillon et le 1c Sage bleu de Prusse.

  6. bonjour (sujet cp ) je recherche depuis des annees sur ce site le mont saint michel serie jp le n 111 et 123 que je n arrive pas trouver et egalement le s n 173.178.179.181.184.188.198.202.204et220pour finir ma collection si des gens pouvez me trouver ces manquants ce serait super merci