Connaissez-vous ces émissions belges de la fin du 19ème siècle ?

Les timbres « Lion Couché » furent émis à deux périodes différentes.

Le premier tirage date de 1869.

Les dessins sont de Henri Hendrickx et la gravure sur bois d’Albert Dooms. L’impression a été produite à l’ « Atelier du Timbre » de Malines.

En même temps que les premiers timbres à l’effigie de Léopold II de profil, les timbres « Lion Couché » ont été imprimés. Ce sont des timbres de petites valeurs, contrairement à ceux portant l’effigie du roi. 4 timbres aux valeurs faciales différentes sont émis : 1 centime (tirage de 579 000 000 d’exemplaires), 2 centimes (tirage de 40 579 000 exemplaires), 5 centimes (tirage de 106 722 846 exemplaires) et 8 centimes (tirage de 3 000 000 d’exemplaires). Ces timbres ont été imprimés de 1869 à 1883. Ils ont été mis hors commerce le 1er novembre 1894.

Le second tirage

En 1884, une nouvelle émission de timbres « Lion Couché » est lancée. Elle a cette fois trois valeurs faciales différentes : 1 centime, 2 centimes et 5 centimes. Ce tirage a ceci de particulier que les timbres de 1 centime sont émis dans deux couleurs différentes : le gris (tirage de 224 700 000 timbres) et le réséda, une sorte de kaki (tirage de 54 600 000 exemplaires). Le timbre de 2 centimes a, pour sa part, été tiré à 15 570 000 exemplaires et celui de 5 centimes (108 480 000 exemplaires). Ces timbres ont été mis hors commerce le 4 septembre 1910.

Comment différencier les timbres de la première et de la seconde émission ?

Il y a deux types de différences et elles sont relativement faciles à détecter :

Le format, tout d’abord : les timbres de la première émission ont un format de 17,5mm* 21,5mm alors que les timbres de la seconde émission sont un peu plus grands : 18mm* 22mm

Ensuite, et c’est la différence la plus frappante, les couleurs. Le timbre de 1 centime de la première émission est vert (les teintes peuvent varier du vert jaune au vert olive) alors que ceux de la seconde émission sont soit réséda, soit gris. Le timbre de 2 centimes de la première émission est bleu alors que celui de la seconde est brun. Le timbre de 5 centimes de la première émission est orange. Pour la seconde émission, il est vert. Enfin, il n’existe pas de timbre de 8 centimes dans la deuxième émission.

Rédigé par Héloïse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires

  1. Bonjour,
    suite à votre article sur les lions couchés, je me permet de vous signaler qu’il existe deux types pour la première émission.
    Le catalogue Balasse de 1949 signale que pour les 1c, 2c, et 5c il y eu des modifications sur le lion.
    La crinière sur le front, et la crinière qui descend sur le flan.
    Si vous ne disposez pas de ce catalogue je me ferai un grand plaisir de vous en dire plus.
    Alain

  2. Très intéressant article, parfaitement expliqué et illustré. Mais ne m’aide aucunement à déterminer la valeur de mes timbres, qu’ils soient en album ou sur enveloppe timbrée… Dommage.