Nous sommes très heureux qu'Herbert Fischer ait accepté de vous informer régulièrement sur notre blog de l'évolution du marché de la collection de cartes postales. Ces articles sont produits avec l'aimable soutien de la maison de vente aux enchères Daniel Stade.

Dans notre dernier « baromètre de la carte postale », je vous avais recommandé, à l’approche de Noël, d’offrir l’une ou l’autre carte postale historique à vos amis ou à vos proches. J’espère bien sûr que cette idée vous a permis de faire plaisir à certains!

Le plaisir de transmettre ses connaissances

Tout collectionneur a commencé un jour avec sa « première pièce », et pour celui qui y prend goût, cela peut devenir une passion qui l’accompagnera toute sa vie. Vous aussi, vous vous souvenez certainement de vos débuts ! Il peut être en effet très gratifiant d’encourager et de soutenir les nouveaux venus avec vos connaissances acquises : les débutants se posent beaucoup de questions ! Pourquoi une certaine carte postale ne coûte-t-elle que quelques centimes alors qu’une autre vaut plusieurs centaines d’euros ? Pourquoi de nombreuses cartes postales sont-elles d’un format assez petit et d’autres plus grands ? Pourquoi certaines cartes postales sont-elles munies de timbres et d’autres non ? Quelle est la différence entre une carte gaufrée et une carte en relief ? Il existe de nombreux autres exemples de questions possibles auxquelles on est confronté au début et que l’on pourrait énumérer ici. Même les collectionneurs expérimentés devront parfois faire appel à l’aide d’autres personnes pour clarifier certaines questions.

La conservation des cartes postales historiques

Ce n’est pas toujours la carte postale elle-même qui suscite des questions. Actuellement, les cartes postales historiques ont environ 75 à 150 ans, si l’on considère la période allant jusqu’à la Seconde Guerre mondiale comme « historique ». Plusieurs millions de cartes postales historiques de ce type ont été produites durant cette période et ont été conservées jusqu’à ce jour – parfois dans des états de conservation très différents. Certaines pièces ont l’air si neuves qu’on dirait qu’elles viennent de quitter l’imprimerie, d’autres montrent clairement leur âge. Peut-être vous êtes-vous déjà demandé si vos trésors seront encore conservés pendant des décennies – voire des siècles – pour les générations suivantes. Il est certain qu’une manipulation soigneuse de ces cartes anciennes joue un rôle important à cet égard – mais cela vaut également pour de nombreux autres objets de collection et en particulier pour tous les objets en papier.

L’importance d’une conservation dans les règles de l’art

En plus d’une manipulation soigneuse de ces cartes, la question d’un stockage adapté se pose régulièrement, afin d’éviter tout dommage à long terme. Peut-être que vous avez déjà eu un vieil album de cartes postales datant des années 1900 entre les mains. Ces albums étaient très populaires à l’époque ! Ils étaient présents dans de nombreux foyers pour y ranger les cartes postales envoyées par les amis et la famille. Ces albums étaient fabriqués généralement en carton et en papier et étaient munis de languettes d’insertion pour les cartes. Les cartes postales qui y ont été rangées pendant des décennies sont aujourd’hui souvent plus ou moins endommagées. Lors de l’insertion dans ces languettes, les coins des cartes ont pu être endommagés, les longues années de stockage ont parfois provoqué des points de pression importants ou les cartes ont même été coupées avec des ciseaux parce qu’elles ne rentraient pas dans les languettes prévues les albums. Il n’y avait pas beaucoup d’alternatives à ces albums à l’époque, à moins que l’on ne conserve les cartes en vrac dans des boîtes ou des cartons…

Aujourd’hui, les possibilités de rangement sont plus variées, car les différentes producteurs d’accessoires proposent une large gamme de produits pratiques. Lorsqu’on choisit, le but est bien sûr avant tout de ranger les cartes en les protégeant. Des pochettes transparentes sont proposées à cet effet pour les protéger des dommages. Il est également possible d’acheter des carnets de stockage plus grands avec les feuilles correspondantes, dans lesquels vos cartes postales seront rangées en toute sécurité et protégées. Il vaut mieux ne pas faire de fausses économies en achetant des produits trop bon marché issus de fabricants inconnus ! Tout le monde a vécu la mauvaise expérience des feuilles transparentes qui gondolent ou se décolorent au bout de quelques années seulement… Les cartes qui y sont rangées risquent de subir des dommages plus ou moins importants au fil des années. Ce problème n’est que trop bien connu des collectionneurs de timbres… De nombreux timbres précieux ont été irrémédiablement détruits à cause de leur placement sous film plastique pendant de nombreuses années.

Dès que l’on a réuni suffisamment de cartes postales sur un thème, on a souvent envie de constituer une collection pour pouvoir éventuellement la montrer sous une forme appropriée ou pour la présenter à un public lors d’expositions. Pour cela, il existe par exemple des feuilles d’album, des pochettes, du matériel de fixation, des reliures à anneaux et autres. Mais là encore, ne lésinez pas sur le prix ! Si vous deviez un jour vous séparer de votre collection ou de doublons, la conservation de vos cartes joue un rôle vraiment essentiel : c’est au plus tard à ce moment-là que l’investissement dans de bons accessoires sera rentabilisé !

Résultats de la 58. Vente de Stade Auktion

La vente de la maison Daniel Stade s’est avéré une fois de plus un moment fort en ce début d’année. Le 5 février, environ 15 000 cartes postales, collections et lots ont été proposés dans le cadre de la 58ème vente aux enchères. Plus de 65 000 offres ont été reçues par Daniel Stade, dont beaucoup ont été posées via Delcampe. En effet, plus de 500 enchérisseurs ont fait plus de 8000 offres pour cette vente via Delcampe.

Comme toujours, Stade a présenté le lot n° 1 sur la page de couverture de son catalogue. Il s’agissait de la carte n° 677 des Wiener Werkstätte. Moritz Jung a réalisé cette carte représentant un lévrier. La mise à prix était de 150 euros, mais la carte a finalement été vendue pour 460 euros.

La rareté de certaines cartes postales anciennes (précurseurs) a été mise en évidence par le lot n° 6371, une carte de 1879 proposée par Stade. Elle montre une partie du jardin des palmiers de Francfort et était destinée à être une carte de vœux pour le Nouvel-An. La mise à prix était de 500 euros, le prix d’adjudication a finalement été de 1300 euros.

Nouvelle vente de  Stade-Auktion en juin

Le 04 juin 2022 aura lieu la 59e vente aux enchères, et d’après ce que j’en ai entendu, la vente présentera quelques pièces remarquables. Bien sûr, comme d’habitude, vous pourrez cette fois encore faire vos offres facilement via Delcampe. Pourquoi ne pas essayer ? Vous trouverez certainement vous aussi l’une ou l’autre pièce intéressante pour votre collection !

Quelques ventes remarquables

Delcampe a également enregistré quelques résultats intéressants. Ainsi, la carte n° 860 des Wiener Werkstätte a été vendue récemment pour 1500 euros ! Il y a une vingtaine d’années, cette carte n’avait atteint qu’un prix final de 240 euros dans une maison de vente réputée. Un exemple de plus qui montre que des cartes de grande qualité en bon état peuvent représenter un bon investissement !

Les cartes postales de foires et de fêtes populaires sont également très appréciées, surtout lorsqu’elles sont colorées et attrayantes. Une carte éditée à l’occasion de la Schobermesse de Luxembourg – une grande fête populaire qui a lieu chaque année à la fin de l’été dans la ville de Luxembourg – a été vendue pour 314 euros. Un prix très étonnant si l’on considère que cette carte n’a pas été produite spécialement pour cette fête, mais qu’elle a également été utilisée à d’autres endroits : la référence à la Schobermesse a simplement été ajoutée par un cachet.

Le prix atteint par une ancienne carte postale polonaise de Varsovie a certainement aussi surpris : la carte montre la rue Towarowa avec une rangée de maisons et un tramway. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le 13 novembre 1941, la zone entourant cette rue a été bombardée par les troupes russes, et une grande partie des voies ferrées de la gare de marchandises située à proximité ont également été détruites. Cette carte rare, a finalement été vendue pour 506 euros à l’issue d’une bataille d’enchères passionnée.

Auteur: Herbert Fischer (postcards_stamps)

Rédigé par Héloïse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.