Le 6 décembre, alors que les enfants du pays d’origine de son père fêtaient le passage de Saint-Nicolas, nous apprenions le décès de Johnny Hallyday. Cette immense star qui en était à sa troisième génération de fans laissera son empreinte dans le monde de la musique francophone. Quelques mots sur la carrière de ce célèbre artiste qui fut aussi un sujet de prédilection pour les collectionneurs.

1960, vinyle Johnny Hallyday sorti chez Vogue

Une jeunesse difficile

Né à Paris en 1943, Jean-Philippe Smet n’a été reconnu par son père qu’un an après sa naissance. Ayant vécu une enfance difficile, élevé par sa mère, puis sa tante, puis ses cousines, Johnny prend le nom de Halliday en référence au mari de l’une d’elles qui lui a offert une figure paternelle.

Ayant toujours vécu dans le milieu artistique, Jean-Philippe commence sa carrière avec des petits rôles de figurant. Mais, ce dont rêve l’adolescent, c’est de porter la musique rock en France. Il a découvert ce courant musical grâce à Elvis Presley. Ce fut un tournant dans sa vie.

La carrière de chanteur de Johnny fait ses débuts en 1958 au Golf-Drouot. Il tente sa chance en reprenant en français des chansons du répertoire de son idole Elvis Presley, mais se fait huer et remercier dès le lendemain.

Johnny Halliday ne se démonte pas et participe un an plus tard à une émission radio. Lors de celle-ci, sa prestation convainc d’autres invités présents. Ceux-ci le présentent à Jacques Wolfsohn de la maison de disque Vogue. En 1960 sort son premier 45 tours avec… Une faute d’orthographe à son nom de scène. C’est ainsi que Halliday devient Hallyday !

 

1962, vinyle de Johnny comprenant « Retiens la nuit »

Salut les Copains !

Au départ, le succès de Johnny est mitigé. Très avant-gardiste, il est boudé par les radios à l’exception de l’émission « Salut les Copains ». Grâce à Line Renaud, il fait sa première télé et voit son succès grandir petit à petit jusqu’à devenir… L’idole des jeunes !

1973, duo de Johnny Hallyday et Sylvie Vartan, copyright Philips

Après avoir quitté Vogue pour rejoindre Philips, Johnny Hallyday importe le twist en France. Il confirme son succès avec des titres tels que « Viens danser le twist » et « Retiens la nuit » écrite par Charles Aznavour et Georges Garvarentz.

C’est la grande époque des Yéyés ! Johnny partage la vedette avec Eddy Mitchell et ses Chaussettes Noires, Richard Anthony, les Chats Sauvages… et une certaine Sylvie Vartan qu’il épousera le 12 avril 1965 sous les yeux d’un public conquis ! Un an après, Sylvie donnera naissance à leur fils David.

 

Des sixties aux eighties

1976, vinyle Gabrielle, copyright Philips

La musique de Johnny évolue. Son son est dorénavant plus proche du « rythm and blues », ce qui ne plaît pas forcément.

En 1969, le chanteur renoue avec le succès grâce à l’un de ses tubes les plus marquants : « Que je t’aime ». Après une collaboration avec Philippe Labro, puis avec Michel Mallaury à qui l’on doit entre autres « Toute la musique que j’aime », Johnny part s’installer aux Etats-Unis en 1975.

Il reviendra l’année suivante et sortira en quelques mois plusieurs tubes qui ont marqué sa carrière. « Requiem pour un fou », « Gabrielle », « Elle m’oublie » en sont quelques exemples. Les seventies se terminent en beauté avec « Ma gueule » , une des chansons les plus célèbres de son répertoire.

 

La période Berger et Goldman

1990, copyright Philips

L’année 1980 voit le divorce de Johnny Hallyday et Sylvie Vartan. Les années qui suivent seront assez sombres pour Johnny. Il vit désormais avec Nathalie Baye qui lui donne une fille, Laura en 1983. Sa carrière prend un nouveau grand tournant en 1985 sous l’impulsion de Michel Berger qui signe son album « Rock’n Roll Attitude » dans lequel on trouve « Quelque chose de Tennessee » !

L’année suivante, c’est Jean-Jacques Goldman qui signera l’album « Gang » qui sera un immense succès. Des chansons comme « Laura », « Je te promets » font partie de ses classiques.

 

 

Et puis après…

2008, copyright Warner

Les années ’90 voient défiler de nombreux titres de Johnny qui travaille aussi bien avec de grandes stars comme Bon Jovi ou Patrick Bruel qu’avec des inconnus plus jeunes comme la jeune Ysa Shandy qui signe pour lui avec Mort Shuman « Dans un an un jour ».

Les succès s’enchaînent. Johnny est et reste une super star. Il chante l’hymne officiel des « Bleus » en 2002. A quelques mois d’intervalle avec son single « Marie » qui sera vendu à plus de 1,4 million d’exemplaires.

En 2006, il épouse Laeticia qui restera à ses côtés jusqu’à son décès. Avec elle, il adoptera deux filles : Jade et Joy.

La fin de sa vie sera marquée par son trio les « Vieilles Canailles » formé avec Jacques Dutronc et Eddy Mitchell. A eux trois, ils feront déplacer de nombreuses foules avides de voir ces monuments de la chanson française.

Mais la maladie rattrape le chanteur qui décédera des suites d’un cancer le 6 décembre 2017.

 

Johnny à côté de la chanson

1972 vinyle de la B.O. de l’Aventure c’est l’Aventure

Parallèlement à sa carrière de chanteur, Johnny embrasse de temps en temps une carrière d’acteur. On le voit jouer entre autres dans deux films de Claude Lelouch et dans « Jean-Philippe » en 2006 où il donne la réplique au grand Fabrice Luchini.

Les tournées et les tubes s’enchaînent. Johnny est une immense star, à la fois chanteur à voix et bête de scène. On ne compte pas le nombre de dates de concert de Johnny. Remplissant stades et salles mythiques, Johnny chantait dans des spectacles toujours plus impressionnants sous les yeux admiratifs de ses fans.

Johnny est aussi un « Enfoiré » de la première heure qui n’a pas hésité à mettre son talent au profit de la bonne cause des « Restos du Cœur ».

Marié plusieurs fois, père de quatre enfants, Johnny a également assuré le succès de la presse à scandale. Il fut un personnage adoré des paparazzis.

Enfin, le merchandising autour de Johnny est proportionnel à sa popularité. On ne compte plus les différents produits à son effigie. Johnny Hallyday est un sujet de collection à lui seul.

Johnny reconnu

Photo dédicacée de l’Idole des jeunes

On ne compte plus depuis longtemps les disques d’or, de platine ou de diamant obtenus par Johnny.

Durant sa carrière, il a entre autres obtenu 10 Victoires de la musique, chanté plus de 1000 titres et vendu 110 millions de disques.

Johnny Hallyday est mort. Il restera un chanteur emblématique pour le public francophone. Sa carrière de chanteur aura duré près de 60 ans.

Les illustrations de cet article sont quelques exemples d’objets, vinyles, photos et autres souvenirs liés à Johnny. Vous pouvez en découvrir d’autres sur le site Delcampe.

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires

  1. Joli résumé, merci.

  2. Un grand merci à Héloïse pour cet article.

  3. Thanks , I have recently been searching for information about this topic
    for a long time and yours is the best I’ve discovered till now.