Savez-vous que cet outil possédé par pratiquement tous les ménages a été breveté pas moins de 300 fois ? Il existe des milliers de modèles de tire-bouchons ce qui en fait un excellent sujet de collection !

L’histoire du tire-bouchon

Comme vous le savez certainement, le vin existe depuis des millénaires. On en fait état dans des écrits datant de l’Antiquité entre autres. Par contre, les contenants ont beaucoup évolué avec le temps. L’histoire du tire-bouchon est par définition liée à celle du bouchon et de la bouteille.

La bouteille a été une grande avancée dans l’histoire du vin car elle a permis de le faire vieillir sans danger et en a grandement facilité le déplacement.

Afin de fermer les bouteilles, le premier procédé utilisé est un système de chevilles de bois rembourrées d’étoupe imbibée d’huile, le tout cacheté avec de la cire. Ce bouchon d’époque se retirait au moyen d’un cordon fixé mais marquait des faiblesses. Ce système fut remplacé par le célèbre bouchon de liège que nous connaissons actuellement et qui a amené la nécessité du tire-bouchon.

La première référence écrite au tire-bouchon date de 1681 en tant que mèche d’acier. Toutefois, ce n’est que 100 ans plus tard que le premier brevet de tire-bouchon fut déposé par le révérend Samuel Henshall, un Anglais en 1795.

Différents systèmes ingénieux pour retirer les bouchons

Le principe premier qui a permis de retirer des bouchons joue sur le principe de la mèche enfoncée. Selon différentes sources, le tire-bouchon aurait été inspiré du tire-bourre, un instrument qui servait à évacuer les canons ou les armes bouchées. Partant de cette hypothèse, il est probable que les premiers tire-bouchons aient été réalisés par des armuriers.

Très vite, la tige du tire-bouchon a acquis sa forme de queue de cochon qui permettait d’avoir plus d’appui au sein du liège. Au fil des années, l’appareil s’est perfectionné offrant différentes méthodes pour déboucher les bouteilles.

Le tire-bouchon en T, le plus ancien probablement des systèmes que nous connaissons. On tire après avoir enfoncé la mèche dans le bouchon.

Le « Walker Bell », un des premiers tire-bouchons américains qui pousse la bouteille vers le bas tout en maintenant le bouchon le faisant ainsi sortir.

Le tire-bouchon sommelier, qui joue sur un effet de levier et a la taille d’un couteau de poche. On le doit à l’inventeur allemand Carl F.A. Wienke en 1882.

Le tire-bouchon à ailettes, connu également sous le nom de tire-bouchon « Charles de Gaulle » qui fut breveté par Monsieur Heely (dont il porte officiellement le nom) en 1888.

Le Screwpull déposé par Herbert Allen en 1979 dont le premier exemplaire est exposé au MoMa de New-York ! Et parmi les tire-bouchons modernes, le tire-bouchon électrique qui débouche les bouteilles d’un simple clic et le dernier né, le Coravin qui utilise une seringue et un gaz inerte.

Des tire-bouchons de collection

Le collectionneur de tire-bouchons ou helixophile (ou encore pomelkophiles) ont bien des manières de collectionner les tire-bouchons : par modèle, par marque, par période… Voici une petite sélection des nombreux beaux tire-bouchons que vous pouvez trouver sur Delcampe.

 

 

Héloïse

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires

  1. Superbe article. j’ai visiter l’année dernière un incroyable Musée en Roumanie ou il possède la plus importante collection de tire-bouchons au monde, voici le lien de leur site web https://museumofromanianrecords.com
    Boone continuation.

  2. Très intéressantes informations sur cet objet usuel, tellement courant que son « histoire » nous échappe. Merci de lui rendre ses lettres de noblesse.
    Un ami gaucher m’avait piégé avec un tire-bouchon à vis qui lui convenait parfaitement… Malheureusement c’est la bouteille qui a payé les pots cassés du maladroit droitier !
    Bonne journée

  3. I’ve seen some lovely examples in my time – even erotic ones! I rather like the quirky key. The problem is, I don’t drink alcohol. Perhaps I need to start drinking and start collecting?