Tous les collectionneurs de monnaies ou de timbres français connaissent le nom d’Oscar Roty à qui l’on doit la Semeuse. Utilisée sur des millions de timbres et de pièces de monnaies, cette Semeuse est une des plus grandes égéries françaises après Marianne.

Qui est Oscar Roty ?

Né à Paris le 11 juin 1846, Oscar Roty est fils d’instituteur. Passionné de dessin, il intègre l’Ecole des Beaux-Arts en 1864 où il fut l’élève de Ponscarme. En 1875, il obtient le grand prix de Rome en gravure de médaille et pierre fine.

Il se marie en 1878 avec Marie Boulanger. Ils auront trois enfants.

En 1888, il est élu à l’Académie des beaux-Arts dont il deviendra président en 1897.

En 1889, il gagne le grand prix des expositions universelles parisiennes, exploit qu’il réitérera en 1900, année durant laquelle il est nommé commandeur de la Légion d’Honneur.

Il décède à Paris le 23 mars 1911.

 

 

 

L’œuvre qui fera passer Roty à la postérité est bien évidemment la Semeuse. Cette jeune femme de profil portant le bonnet phrygien qui sème sous le soleil levant est l’un des symboles les plus connus de la France. De fait, durant de nombreuses années, la Semeuse a fait partie du quotidien des Français en ornant leurs pièces de monnaies et leurs timbres.

La Semeuse

La création de cette Semeuse remonte à 1887. Elle est alors un projet de médaille qui va être oublié jusqu’en 1896. A cette époque, Oscar Roty est reconnu en tant que graveur et reçoit une commande du ministère des Finances qui souhaite lui commander un dessin pour de nouvelles pièces de monnaies. Dès l’année suivante, les premières pièces entrent en circulation. Elles sont très bien accueillies par la presse de l’époque et également par le public qui utilise parfois ces pièces pour en faire des bijoux. Elles sont très rapidement collectionnées. De 1897 à 1920, les Semeuses en argent circulent en France. Ce sont encore aujourd’hui des pièces très recherchées. La frappe de ces pièces sera arrêtée en 1920 et elles seront démonétisées en 1928. Etant donné la valeur du métal, ces pièces étaient gardées par les particuliers.

En 1958, lors de la réforme monétaire de la Vème République, de nouvelles monnaies à l’effigie de la Semeuse sont frappées. Elles resteront en circulation jusqu’au passage à l’Euro en 2002.

La Semeuse est aussi bien connue des philatélistes. Dès 1903, les timbres à son effigies commencent à être frappés. Ils sont gravés par Eugène Mouchon sur base de la création d’Oscar Roty. La Semeuse va vivre une longue vie en tant qu’effigie de la philatélie. Elle sera lignée, puis camée, parfois surchargée ou perforée. En tous cas, elle fera partie de la vie quotidienne des français pendant la première moitié du 20ème siècle. Les collectionneurs de carnets connaissent aussi bien la Semeuse grâce aux carnets Louvre et Croix-Rouge qui attisent la convoitise de ces derniers.

Découvrez les objets liés à Oscar Roty sur Delcampe !

 

Héloïse

Rédigé par Héloïse

Rédactrice en chef du Delcampe Magazine et du Delcampe blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser le langage HTML avec les tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires

  1. Pour voir toutes les utilisations de la Semeuse, venez nous rejoindre sur Facebook https://www.facebook.com/groups/La.Semeuse.de.Roty

  2. ces rétrospectives ,fragments d’histoires sont formidables et j’en félicite auteur et initiatrice.bravo à vous.

    • Bonjour,

      Merci beaucoup, cela me fait très plaisir. J’adore mon métier car j’apprends tant de choses intéressantes que je suis ravie de partager avec les lecteurs.

      Bonne journée

      Héloïse